Subaquatique

C’est toujours avec une grande passion que nous oeuvrons à vous aider dans la réalisation de votre biotope. Que ce soit pour un terrarium, un aquarium planté ou encore un bac récifal, nous avons l’expertise, les compétences et les équipements de pointe pour vous offrir la possibilité de recréer une parcelle de la nature dans votre domicile.
aquarium terrarium

Suivez-nous

Qu’est-ce que du planctons? Du phytoplancton? Du zooplancton? Des ‘’pods’’? Comme ces organismes végétales et animales sont à la base des écosystèmes aquatiques, il est important d’en connaître les différences. Vous pouvez retrouver le document qui suit sur le Facebook de Canada Aquamarine Culture qui est une entreprise québécoise de culture de plancton. Puisque cet article est très intéressant, nous vous en faisons part en y intégrant quelques photos des espèces mentionnées.

‘’Dans mes différentes conversations avec nos clients, je me suis rendu compte qu’il y a un mélange de divers thermes : phytoplancton, zooplancton, plancton, copépode et pod. Je vais essayer par le présent essai de vous expliquer le plus simplement possible la différence. Commençons avec le plancton. Lorsque l’on parle de plancton, on parle de l’ensemble des organismes vivant en suspension dans l’eau tel que les gamètes, larves, animaux qui ne sont pas adapté pour nager dans le courant, végétaux et algues microscopiques. Bref, presque tout ce qui est vivant et en suspension dans l’eau.

Le plancton se divise ensuite en deux catégories, le phytoplancton et le zooplancton. La différence est très simple, phyto signifie végétal et zoo signifie animal. Donc, tout ce qui est d’origine végétale dans le plancton se retrouve dans la catégorie du phytoplancton et tout ce qui est animal dans le plancton se retrouve dans la catégorie du zooplancton.

Pour le phytoplancton je n’entrerai pas plus dans les détails pour cette fois mais je vais y revenir.

Cyclopoida

Donc, pour le phytoplancton, le zooplancton et le plancton, maintenant vous connaissez la différence. Maintenant quel est la différence entre zooplancton et copépode?

Le zooplancton, tel que mentionné, est une catégorie regroupant entre autre de petit animaux qui ne nagent pas dans le courant. Parmi c’est petit animaux, il y a de petits crustacés qui dans le règne animal, font partie de la sous-classe « Copepoda » ou copépode. Donc, un copépode est un petit crustacé qui fait partie du plancton.

En termes de classification scientifique :

Règne : Animalia (Animal)

Embranchement : Arthropoda (Animal invertébré possédant un exosquelette segmenté)

Sous-embranchement : Crustacea (Animal invertébré possédant un exosquelette segmenté rigide ou semi-rigide)

Classe : Maxillopoda (Animal invertébré possédant un exosquelette segmenté rigide ou semi-rigide et ayant une réduction de l’abdomen et des appendices)

Sous-classe : Copepoda (petit animal invertébré possédant un exosquelette segmenté semi-rigide et ayant une réduction de l’abdomen et des appendices)

Rendu ici, vous comprenez que copépode c’est très large. Copépode se divise en trois infra-classe (ou sous-sous-classe). Neocopepoda, Podoplea et Progymnoplea. Chacune des infra-classe possède des super-ordres et des ordres. À partir de la sous-classe des copépodes, la classification d’une espèce se fait en fonction de ses caractéristiques. Petit supplément d’information :

  • Il existe plus de 10 000 espèces connues de copépodes.
  • Les grammarus ne sont pas des copépods mais des amphipodes.
  • Pour les isopodes, ce sont des isopodes puisque isopodes est un ordre comme amphipode et copépode.

Lorsque l’on parle de pod, on regroupe tous ces ordres dans un seul terme.

Ce sont les bases de ce qui a mené à la création du PODMIX, une diversité de copépode, petit, voire même plus petit qu’un rotifère, capable de se reproduire dans l’aquarium et de se cacher dans la roche vivante. En ce moment, le PODMIX utilise entre autres les « tigger pods » qui sont bien connues. Cependant, cette espèce sera tranquillement délaissée au profit de nouvelles espèces. Pourquoi? Cette espèce est très intéressante pour les clients, car ils voient un beau gros pod bien brun avec une belle poche d’œufs vert, donc très attirant pour les poissons également. Ces pods, bien qu’ils se reproduisent en aquarium, vivent la plus tard du temps dans la colonne d’eau, directement là où sont les prédateurs. Donc ce type de copépode disparait rapidement de l’aquarium ce qui n’est pas le but recherché par la création du PODMIX.

Harpacticoida

En résumé, le PODMIX vise à offrir une variété de copépodes pouvant se reproduire en aquarium et y vivre. Cette variété va continuer d’évoluer. Nous voulons voir les poissons chasser les copépodes toute la journée et être en santé. Voici le PODMIX.

Et le PhytoMix?

Nous cultivons actuellement cinq espèces de phytoplanctons :

– Tétraselmis suecica qui est un chlorophyte
– Isochrysis galbana qui est un haptophyte
– Chaetoceros gracilis qui est un bacillariophyte
– Haematococcus qui est un chlorophyte
– Thalassiosira weissflogii qui est un ochrophyte

Chacun a été sélectionné en fonction d’une particularité précise. Cette sélection d’algues permet de créer un produit riche en acides aminés, vitamines, antioxydant, lipides, glucides, astaxanthine et ben plus encore.

Chaetoceros gracilis

Haematococcus

Le PhytoMix se préserve au frigo environ de 3 à 4 mois. Cependant il est important de brasser régulièrement la bouteille, car les phytoplanctons marins se déposent rapidement au fond et particulièrement le tétraselmis qui est le champion de la vitesse pour se déposer au fond. Ça ne veut pas dire que le phyto est mort, c’est seulement une caractéristique des phytoplanctons marins utilisés. Donc vous n’avez rien à craindre du dépôt au fond de la bouteille tant que vous brassez régulièrement la bouteille.

Votre phyto a une odeur… peu ragoutante? C’est tout à fait normal. À la base, certain phytoplancton n’ont pas ou peu d’odeur comme le tétraselmis. Cependant, en concentrant le phyto, on concentre également l’odeur. D’autres phyto comme Isochrysis, ont déjà une odeur rappelant la marée basse ou les mollusques ou même un peu pire. Ce n’est pas un problème de qualité de la culture, mais bien leur odeur naturelle. Donc en utilisant 500 millilitres de chaque espèce (2.5 litres au total) et en les concentrant dans une bouteille de 250 millilitres, l’odeur est conséquente au mélange des 5 odeurs et de la concentration. Encore là, il n’y a aucun problème avec les phytoplanctons. Venez-vous mettre le nez sur nos cultures et vous allez comprendre. La seule façon d’enlever l’odeur, ou de la diminuer, est en diluant le produit, tout le contraire de ce que nous voulons faire.

Isochrysis galbana

Tétraselmis suecica

Thalassiosira weissflogii

Même si nous cultivons 5 espèces. Il peut arriver qu’une espèce soit absente de la bouteille. Chaque jour une vérification de chaque culture est effectuée. Si un contaminant est trouvé, la culture est détruite. Un contaminant peut être un protozoaire ou un copépode tel que des euplotes ou des rotifères’’

Dominic Loiselle B.Sc,

Biologiste, écologiste pour Subaquatique.ca

 

Ce document provient du facebook de Canada Marine Aquaculture inc et a été écrit intégralement par cet entreprise

Le partage de cet article n’est permis qu’avec la mention du nom de l’auteur et de Subaquatique.ca.